Viviane MILLERAND

VIDJINN
Création textile
www.vidjinn.net
email
06 10 66 76 10

Autodidacte, le métier de couturière est celui que j’ai choisi. Métier d’art et de tradition, d’innovation et de transmission, il me plaît de penser aux « petites mains » qui ont inventé et perpétué le geste, dessiné nos vêtements, brodé les linges intimes et cousu les matières.

Ce métier ne me lasse jamais, je crée, j’explore et je confectionne l’ouvrage. Un bijou, une broderie d’art textile, le costume ou la marionnette, sont autant de réalisations qui permettent, par leurs diversités, de réinventer chaque jour.
La broderie contemporaine et notamment le « Boro », qu’on peut traduire par haillon ou lambeau, art textile populaire japonais, est le savoir-faire qui m’inspire et me questionne actuellement.

« Datant du 17e siècle, le Boro se réfère aux textiles composés de restes de vêtements, et autres articles textiles du quotidien et puise ses racines dans la sensibilité utilitaire des paysans. Ces derniers confectionnent ces patchworks pour qu’ils soient portés et utilisés de génération en génération. Ils préservent et prolongent ainsi la vie des tissus qui, sinon, pourraient de prime abord être considérés comme « jetables » . »
Geoff Mino

Ainsi, je récupère les textiles anciens, autant de trésors précieux que j’espère animer. Je triture la matière, tissus et dentelles sont teints, déchirés, patinés, étrillés… Puis les lambeaux sont assemblés et cousus : réparés… Le point de broderie n’est pas ordonné, je laisse courir l’aiguille. De ces
chemins de fils émergent des histoires d’océan, de jardins, de voyages… des histoires d’hommes et de femmes.

À l’image de notre monde chaotique, où étrangement l’ordre établi pèse plus encore, ces guenilles brodées naissent d’une pagaille destructrice. Ce chaos de matière, lui, me donne enfin un espace de liberté qui fait sens. Alors, apparaît peut-être la beauté de l’usure et du désordre harmonieux.

mattis Curabitur et, massa ut fringilla pulvinar