Léa THIRODE

ELLETÉE
Créatrice d’objets

www.elletee.fr
email
06 95 85 61 85‬

Mon premier métier est l’architecture. Une expérience de 5 ans au sein de l’Atelier Jean Nouvel, responsable de la salle et espaces publics pour la rénovation de l’Opéra de Lyon. Puis l’exercice de l’architecture en duo avec Thierry Marco à Paris. Lauréats du concours ENIL BIO à Poligny, nous poursuivons dans le Jura, ma région d’origine. Usines, écoles, boutiques, extensions de maisons anciennes. En 2006, je suis une formation en Architecture à Haute Qualité Environnementale à Lyon. S’en suit un concours pour les 1ers bâtiments Basse Energie en Franche Comté, et autres projets de maisons bois, bioclimatiques. Puis je décide de m’éloigner de l’architecture pour réaliser des objets singuliers, avec mes mains, tout simplement. Création de elletée en 2011. La même année, je réalise pour le restaurant étoilé Jeunet à Arbois, la première série d’assiettes KINOKO. En 2016, exposition de sculptures ORGANIQUES aux Ateliers Zone Art à Besançon. Présence sur des marchés artisanaux locaux, sur les salons professionnels Printemps des Docks et ID D’Art à Lyon en 2017, ainsi qu’aux Journées Européennes des Métiers d’Art de 2012 à 2018.

J’aime créer des objets artistiques utiles, donner de la fraicheur à l’objet nécessaire. J’aime travailler le geste minimal, sobre, suffisant. J’aime la maladresse, l’imperfection, l’irrégularité dans la régularité, l’imprévu dans la répétition. J’aime déambuler dans les contraintes que je me fixe. J’aime expérimenter, avec des matériaux basiques, des techniques simples, créer des peaux souples, vibrantes, des enveloppes protectrices et reliantes qui deviennent tour à tour bijou, sculpture, objet utile ou suspension lumineuse.

Je réalise moi-même toutes les pièces que je vends.

Je travaille la terre d’argile, émaillée ou non. Je crochète le fil de cuivre, laiton ou acier. J’y assemble d’autres matières comme le sisal, le lin, la laine, et certains éléments de récupération que je transforme pour réaliser des pièces uniques. Elles forment ainsi des familles d’objets, similaires, mais jamais identiques. Au fur et à mesure de leur fabrication, elles évoluent parfois vers quelque chose de nouveau.

sed nunc vel, diam dolor adipiscing felis massa libero. eleifend Praesent felis